Référentiel national - Dépistage du cancer du col de l'utérus - auto prélèvements


Le référentiel national définit les modalités pratiques de recours aux autoprélèvements vaginaux (APV) dans la stratégie de dépistage du cancer du col de l’utérus. Sont précisés notamment les modalités organisationnelles d’utilisation de ce mode de prélèvement alternatif, les tests HPV-PCR utilisables et le mode de transmission des résultats.

L’essentiel

  • Un référentiel national a été publié par l’Institut national du cancer (INCa) en avril 2022, à la suite des recommandations de la Haute Autorité de santé (HAS), en juillet 2019.


  • Le prélèvement de référence dans le cadre du dépistage du cancer du col de l’utérus est le prélèvement cervico-utérin (PCU) réalisé par un clinicien. La HAS précise dans ses recommandations que le test HPV à haut risque (HPV HR), PCR, réalisé sur un autoprélèvement vaginal (APV) constitue une modalité de prélèvement alternative au prélèvement cervico-utérin par un professionnel de santé.


  • La population cible est définie comme telle : l’APV doit être proposé aux femmes à partir de 30 ans ainsi qu’à celles âgées de 30 à 65 ans, non dépistées ou insuffisamment dépistées, à l’occasion de la relance.

Le référentiel en ligne : https://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Referentiel-national-Depistage-du-cancer-du-col-de-l-uterus-cadre-et-modalites-de-recours-aux-autoprelevements-vaginaux


#INCa #gynecologie #APV #Cnam #HAS

#HPV #CCU #medical #regulatoryaffairs #pharmacie

0 commentaire